Rencontre pascale des prêtres et séminaristes de l’Emmanuel à Lisieux, Cracovie et Manille

rencontre-pretres-lisieux-2

Les prêtres et séminaristes de l’Emmanuel se sont réunis pendant 5 jours sur le thème de la miséricorde. Interview du Père Dominique-Marie David, responsable des ministres ordonnés et des séminaristes de la Communauté.

PereDominiqueMarieDavid> Quel était l’objectif de cette rencontre ?

Renouer avec une tradition bien établie qui avait été interrompue l’année dernière par la retraite internationale des prêtres de l’Emmanuel à Châteauneuf-de-Galaure (voir ce reportage).

Cette année, la spécificité de cette semaine pascale était qu’elle rassemblait des frères en trois lieux distincts :

  • Lisieux pour les prêtres de France, les séminaristes formés en France et en Belgique et les jeunes de l’Année Saint Joseph de Namur
  • Cracovie pour prêtres de la zone Europe (hors France) et les séminaristes formés en Allemagne et en Autriche
  • Manille pour les jeunes prêtres de la zone Asie-Océanie.

> Quel était le thème de cette rencontre ?

A Lisieux, nous avons eu la joie d’accueillir le Père Louis Menvielle. Membre de l’Institut Notre Dame de Vie et travaillant depuis plusieurs années à la Congrégation pour le clergé, il est venu nous enseigner et répondre à la question suivante : « comment la petite Thérèse peut-elle aider les prêtres à vivre de la miséricorde ? ». La grâce propre de ce genre d’évènements réside aussi dans la qualité des rencontres et des échanges fraternels qui nous encouragent tous quel que soit notre ministère ou notre parcours de formation. Nous avons également vécu un moment important où, en présence de notre Modérateur, a été présenté en un triplex inédit (Lisieux – Cracovie – Manille) l’état de la réflexion sur le statut des prêtres de l’Emmanuel.

> Alors, comment un prêtre de l’Emmanuel peut-il vivre de la miséricorde ?

Pour le dire brièvement, je citerai seulement le Père Menvielle qui, s’inspirant du Père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus (*), a conclu sa dernière intervention avec ces mots : « il faut que nous acceptions de rester radicalement pauvres pour tout recevoir du Saint Esprit ». Pour nous, prêtres et séminaristes de l’Emmanuel, il apparaît de plus en plus clair que cette vie de miséricorde est indissociable de la grâce communautaire : on reçoit la miséricorde ensemble, on l’exerce ensemble, on l’annonce ensemble !

> Comment peut-on vivre et expérimenter la miséricorde en paroisse ?

Le délégué du modérateur pour la France, Michel-Bernard de Vregille, a souligné cette communion fraternelle qui, par grâce de Dieu, nous unit tous en un même corps. Il nous a particulièrement encouragés à la vivre concrètement dans notre vie, nos choix, nos décisions et nos missions… et c’est particulièrement le cas pour nos missions en paroisse ! Voilà pourquoi, à l’automne prochain (10-11 novembre 2016), aura lieu un forum des « paroisses de l’Emmanuel » où les équipes missionnaires en paroisse échangeront et prieront ensemble pour contribuer, chacune selon son appel, au rayonnement de l’Emmanuel et à l’annonce de la Miséricorde !

(*) Le Père Louis Menveille est également vice-postulateur de la cause de canonisation du Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, fondateur de l’Institut Notre Dame de Vie

 
FAIRE UN DON DONNER