Une relique de Jean-Paul II à Paray-le-Monial (vidéo)

Une relique de Saint Jean-Paul II est exposée à la vénération des fidèles depuis le 1er mai jusqu’au 28 juin aux sanctuaires de Paray-le-Monial. Il s’agit d’une étoffe avec un peu de sang versé par Jean-Paul II lors de l’attentat du 13 mai 1981. Voir le reportage de France 3 Bourgogne :

[vimeo id= »94389733″]

Nous en profitons pour vous partager ces deux témoignages reçus via ce site :

Maya © Communauté de l'Emmanuel 2014
Maïté (à gauche) le 27 avril à Rome pour les canonisations.

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples. » (cf. Mt 28, 19)

J’étais arrivé à un point où j’étais comme « étouffé » par notre société, ma vie monotone. Je voulais du changement, sortir de la routine, apprendre. Partir en vacances ? Non! Mieux … Un pèlerinage. Je me suis inscrite pour partir à la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII avec un groupe belge. Je sentais que je devais faire ce pèlerinage pour pouvoir me retrouver. Je me sentais « appelée ». J’été déjà allée à Rome pour les JMJ en 2000. Donc 14 ans après, « come back » !!! J’ai vécu un pèlerinage tellement intense. Entre témoignages poignant de jeunes de notre groupe, des beaux enseignements (sur les différents papes) de prêtres belges et brésiliens, de cardinaux, une magnifique veillée de la Communauté de l’Emmanuel, des rencontres avec les jeunes du groupe, mais aussi avec des personnes du monde entier, des temps d’adoration, une canonisation émouvante… Ce fut une renaissance pour moi… J’ai pu me remettre en question et renouveler ma foi. J’ai repris une bouffée d’oxygène ! C’est impressionnant de voir tout ce monde et de se dire que nous sommes pas seul à vivre notre amour pour Dieu… N’ayons pas peur de montrer notre foi !!! Et comme l’a dit si bien un certain Saint Jean-Paul II : « La foi grandit quand on la donne » (1). 

Maïté Van Hoorebeeck (30ans)

© Communauté de l'Emmanuel 2014
Julien, Laurence et Armel Rouques.

La joie d’un bébé

Après notre mariage en 2000, nous avons énormément souffert d’attendre longtemps un bébé qui ne venait pas. Au bout de plusieurs années, nous sommes avons entamé les investigations médicales. Après moult analyses et examens successifs, tous plus éprouvants les uns que les autres, le 13 mai 2005 (j’avais pris le rendez-vous ce jour-là, fête de Notre-Dame de Fatima, me disant « quoiqu’il arrive, Marie sera à nos côtés »), les médecins nous ont annoncé que nos chances d’avoir un bébé étaient quasiment nulles naturellement, et infimes avec la PMA. Ne voulant pas dissocier une conception d’une union, il nous était aussi douloureux d’envisager la PMA que d’y renoncer. Avant toute décision, nous avons décidé de prier tous les deux une neuvaine (c’est-à-dire pendant 9 jours) pour demander à Jean-Paul II, qui était mort quelques semaines auparavant, le 2 avril 2005, de demander pour nous à Dieu un ‘‘coup de pouce pour la vie‘‘.

A la fin de la neuvaine, j’étais enceinte. Je n’ai pas pu y croire tout de suite : j’avais connu tellement souvent l’espoir qui monte puis le choc de la désillusion… Mais encouragée par mon mari, j’ai fait un test de grossesse, qui fut aussi positif que la prise de sang ensuite : notre fils était bien là. Joie ! Jean-Paul est son 2ème prénom et il connaît très bien son histoire. Chaque soir à la prière en famille, nous confions notre couple, notre famille et tous les couples en espérance d’enfant à la prière de Jean-Paul II. Merci Seigneur et merci Jean-Paul II !

Laurence et Julien Rouquès, membres de l’Emmanuel

(1) Encyclique Redemptoris missio sur la mission du Christ rédempteur.

 

Articles récents

Formation Cap’tain – 4 & 5 novembre 2017

Chers Cap’tains, Un immense MERCI pour cette mission auprès des ados cet été ! Vous avez été plus de 170 à donner de ...

Passage de relai aux Alagados

Après 6 années en mission auprès de la paroisse des Alagados, le Père Étienne Kern cède sa place au Père ...

Jésus en spectacle vivant !

Jésus, une fresque musicale sur le Christ commence le 17 octobre 2017 en France. C’est le premier spectacle auquel Saje ...

Thérèse, une sainte pour notre temps – n°337 Il est vivant!

Carmélite morte en 1897, devenue patronne des missions, sainte Thérèse de Lisieux n’a rien perdu de sa popularité, comme en ...

Le défi Optimum : optimiser les camps pour rendre les hommes meilleurs

Depuis 2012, Optimum offre aux hommes une expérience fondatrice : (re)découvrir la grandeur et la beauté de leur vocation masculine. La ...

Inconnus l’un à l’autre, mais « Amis dans l’Esprit Saint »

« Amis dans l’Esprit Saint », c’est ainsi que la Communauté de l’Emmanuel et le Studium Notre-Dame de Vie ont décrit la ...

FAIRE UN DON DONNER