Rome : un colloque sur la miséricorde

Colloque de Rome - IUPG © Communauté de l'Emmanuel 2013

Dans la grâce de l’année jubilaire extraordinaire de la miséricorde, ce huitième Colloque de Rome poursuivra le travail entrepris lors des colloques précédents (1) et s’arrêtera sur l’importance de la miséricorde dans la conversion pastorale à laquelle le pape François appelle toutes les personnes qui désirent annoncer la Bonne Nouvelle (2). Il est organisé du 28 au 30 janvier 2016, en collaboration avec l’Institut Pontifical Redemptor Hominis, l’Akademie für Dialog & Evangelisation (Vienne) et l’Institut Universitaire Pierre Goursat (IUPG).

Le pape lui-même a fait le lien entre la conversion pastorale dont il parle depuis le début de son pontificat et la miséricorde lors de son voyage au Brésil en 2013 : « À propos de la conversion pastorale je voudrais rappeler que “pastoral” n’est pas autre chose que l’exercice de la maternité de l’Église. Celle-ci engendre, allaite, fait grandir, corrige, alimente, conduit par la main… Il faut alors une Église capable de redécouvrir les entrailles maternelles de la miséricorde. Sans la miséricorde il est difficile aujourd’hui de s’introduire dans un monde de “blessés” qui ont besoin de compréhension, de pardon, d’amour. » (3)

Abandonner le “on a toujours fait ainsi”

Au cours du colloque, toujours avec une méthodologie interactive, nous voulons prendre au sérieux l’invitation que le pape François adresse à toutes les communautés chrétiennes : « La pastorale en terme missionnaire exige d’abandonner le confortable critère pastoral du “on a toujours fait ainsi”. J’invite chacun à être audacieux et créatif dans ce devoir de repenser les objectifs, les structures, le style et les méthodes évangélisatrices de leurs propres communautés. » (4)

Se remettre en question

Notre pape s’adresse à toutes les communautés, y compris à ce qu’il est convenu d’appeler « les nouvelles communautés » ou celles qui évangélisent déjà depuis des dizaines d’années et qui pensent peut-être qu’elles sont des spécialistes de la mission. Il ne suffit pas de s’appuyer sur l’expérience passée, aussi riche soit-elle. Le pape nous demande de nous remettre en question, de réfléchir à notre praxis, d’être créatifs, de chercher à toujours mieux intégrer défis de notre temps pour continuer à être en « état permanent de mission » (5).

Des intervenants de plusieurs pays

Pour répondre à cet appel et nous aider à travailler la question en profondeur, nous avons invité des intervenants de renommée internationale d’Italie, de France, d’Allemagne, des USA. Ils nous encourageront à discerner les signes des temps et les appels que l’Esprit Saint nous adresse à travers ceux-ci. Ils nous aideront à découvrir des moyens concrets pour « repenser les objectifs, les structures, le style et les méthodes évangélisatrices » de nos communautés.

Jésus, l’évangélisateur parfait

Nous étudierons la pastorale missionnaire de Jésus, l’évangélisateur parfait (6), et celles des apôtres qu’il a formés pendant les trois années de sa vie publique. Nous travaillerons aussi la conversion personnelle et communautaire que la mission nous demande : comment vivre la miséricorde, l’humilité, la charité, la compassion… ? Comment annoncer l’Évangile dans l’amour et la vérité, dans le respect des personnes, tout en appelant à la conversion ?

Nous découvrirons comment les fondateurs de mouvements et nouvelles communautés (Chiara Lubich, Pierre Goursat, Simona Tronci) ont répondu à leur manière aux défis de leur époque et ont vécu l’appel à évangéliser dans la miséricorde. En quoi peuvent-ils un modèle pour nous aujourd’hui ?

Nous verrons que le défi missionnaire que nous adresse le successeur de Pierre va pousser nos communautés à prendre des risques pour aller vers nos contemporains, en particulier les personnes les plus blessées : « Je préfère une Église accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu’une Église malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités » (7).

Comme dans les éditions précédentes du colloque, des moments d’échange permettront de confronter nos expériences (8). Une place importante sera donnée également à la prière et à la liturgie pour se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint.

En plus de ce colloque, la Communauté de l’Emmanuel organise un pèlerinage jubilaire, incluant une audience pape le mercredi 27 janvier, les démarches jubilaires dans la basilique Saint Pierre.

Plus d’infos : télécharger le programme et le bulletin d’inscription

Mot de Laurent Landete :

Chers amis,

 Nous nous préparons à entrer dans une année sainte, le Jubilé extraordinaire de la miséricorde. En promulguant cette année, le pape François a voulu que toute l’Église découvre la miséricorde de Dieu pour pouvoir l’annoncer au monde entier. Pour répondre à l’appel du saint Père, la Communauté de l’Emmanuel organise à Rome un pèlerinage jubilaire accompagné d’un colloque de réflexion sur la miséricorde dans la pastorale missionnaire.

Le programme comprend une audience papale le mercredi 27 janvier, les démarches jubilaires dans la basilique St Pierre et un colloque avec des intervenants prestigieux qui nous aideront à réfléchir sur les manières de relever le défi de la miséricorde dans notre apostolat.

Vous trouverez ci-joint les conditions de participation et les détails du programme de cet évènement.

J’invite chaleureusement ceux qui le peuvent à se joindre à nous.

Laurent Landete

Modérateur de la Communauté de l’Emmanuel

____

(1) Les précédents colloques traitaient des sujets suivants :

  • l’apport des communautés nouvelles et des mouvements ecclésiaux dans la vie et mission de l’Église (2004)
  • l’annonce du Christ dans notre société postmoderne (2006)
  • la place des paroisses dans la nouvelle évangélisation (2008),
  • la nécessaire complémentarité missionnaire entre prêtres et laïcs (2010)
  • le rôle missionnaire de la Doctrine sociale de l’Église (2012)
  • le rôle missionnaire de l’éducation (2014).

(2) Evangelii Gaudium §25 à 33

(3) Pape François, 27 juillet 2013, discours aux évêques brésiliens à Rio de Janeiro

(4) Evangelii Gaudium §33

(5) Evangelii Gaudium §25

(6) Paul VI, Evangelii Nuntiandi §7

(7) Evangelii Gaudium §49.

(8) Cette année, le Colloque de Rome se tiendra en quatre langues : italien, français, anglais et allemand.

Articles récents

Formation Cap’tain – 4 & 5 novembre 2017

Chers Cap’tains, Un immense MERCI pour cette mission auprès des ados cet été ! Vous avez été plus de 170 à donner de ...

Passage de relai aux Alagados

Après 6 années en mission auprès de la paroisse des Alagados, le Père Étienne Kern cède sa place au Père ...

Jésus en spectacle vivant !

Jésus, une fresque musicale sur le Christ commence le 17 octobre 2017 en France. C’est le premier spectacle auquel Saje ...

Thérèse, une sainte pour notre temps – n°337 Il est vivant!

Carmélite morte en 1897, devenue patronne des missions, sainte Thérèse de Lisieux n’a rien perdu de sa popularité, comme en ...

Le défi Optimum : optimiser les camps pour rendre les hommes meilleurs

Depuis 2012, Optimum offre aux hommes une expérience fondatrice : (re)découvrir la grandeur et la beauté de leur vocation masculine. La ...

Inconnus l’un à l’autre, mais « Amis dans l’Esprit Saint »

« Amis dans l’Esprit Saint », c’est ainsi que la Communauté de l’Emmanuel et le Studium Notre-Dame de Vie ont décrit la ...

FAIRE UN DON DONNER