« Un monde meilleur se construit grâce à vous » : Le pape écrit aux jeunes.

Le prochain synode des évêques à Rome, en octobre 2018, aura pour thème : « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Une lettre du Saint Père rappelle aux jeunes leur désir de changer les choses : « Un monde meilleur se construit grâce à vous« . La lettre lance officiellement le prochain synode et donne comme boussole le document préparatoire et le questionnaire qui y est joint.
Le Père Thomas Guist’hau, responsable international des Jeunes de la Communauté de l’Emmanel, explique l’importance de cette démarche du Pape François et ce qui le touche personnellement.

« Le pape a voulu ce synode sur les jeunes et les vocations dans la droite ligne de l’exhortation Evangelii Gaudium. Cette joie de l’Evangile, tous sont invités à l’accueillir, à commencer par les familles – ce fut l’objet du précédent synode – et les jeunes.
Ce qui est extrêmement marquant dans la démarche du pape, c’est qu’il souhaite que les jeunes prennent une place plus importante dans la vie de l’Eglise, qui a un très grand besoin de leur créativité missionnaire. Pour marquer cela, il souhaite les impliquer directement dans la préparation du synode. Ainsi, début avril, une rencontre est prévue à Rome avec des jeunes du monde entier choisis pour leur implication pastorale.

La question de la vocation, comprise dans un sens large, traverse tout le document préparatoire. C’est en effet la question la plus importante qui habite le cœur des jeunes, quand bien même elle ne serait pas toujours explicite : « Quel est le sens de ma vie ? Comment reconnaître l’action de Dieu dans ma vie et y répondre par des choix libres et responsables ? »

Dans le même temps, le document préparatoire donne une vision très réaliste de la situation des jeunes aujourd’hui à travers le monde. Le multiculturalisme et « l’hyperconnectivité », qui offrent des possibilités formidables, produisent aussi une « fluidité et une incertitude » qui n’aident pas les jeunes à grandir en liberté. Le pape souhaite que tous les jeunes trouvent leur place dans la démarche synodale, y compris ceux qui sont le plus fragilisés par ce contexte. »

Père Thomas Guist’hau,
Responsable International pour les Jeunes.

Lire la lettre du Pape François
Lire le document préparatoire

 
FAIRE UN DON DONNER