L’Exultet : des ténèbres à la lumière de Pâques

Le soir de la Vigile Pascale l’Exultet est entonné au cours de la liturgie de la lumière. Explications.

 

Si le soir du Jeudi Saint, toutes les églises sont éteintes, la lumière est réintroduite deux jours plus tard, au début de la vigile pascale. Un feu béni brûle à l’extérieur de l’église et le célébrant bénit le cierge pascal. Puis le cierge allumé est porté en procession dans l’église. L’obscurité s’illumine progressivement de tous les petits cierges des participants. Au cours de cette procession commence un chant de louange et d’action de grâce. C’est l’Exultet.

« Qu’éclate dans le ciel la joie des anges ! Qu’éclate de partout la joie du monde, qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu ! »

Proclamé au pied du cierge pascal, l’Exultet annonce la résurrection du Christ et l’accomplissement des Écritures. Il fait mémoire de la traversée de la Mer Rouge par le peuple Hébreux. Comme Dieu avait délivré son peuple de l’esclavage des Égyptiens au temps de la Mer Rouge, il délivre l’humanité par la résurrection de son Fils. Il annonce également l’espérance des temps derniers. L’arrivée de « l’Astre du matin, celui qui ne connaît pas de couchant : le Christ ressuscité, revenu des enfers qui répand sur les hommes sa lumière et sa paix. »

Le symbole du cierge pascal est fort : Jésus, le Christ ressuscité est la lumière qui brille dans les ténèbres. Au commencement de la création, Dieu a séparé la lumière et les ténèbres. Par cette recréation, il sépare l’humanité sauvée et le péché. Le peuple de Dieu répond par l’Alléluia pascal qui manifeste sa joie d’être sauvé et accepte le Salut donné par Jésus Christ. Préparons-nous dès maintenant à exulter de ce mystère !

 
 
FAIRE UN DON DONNER