Enseignement supérieur, recherche et évangélisation

Tract_8eme_rencontre_IUPG-2C’est le thème de ces 8e rencontres universitaires pour les enseignants-chercheurs, doctorants, responsables de la pastorale étudiante, responsables pédagogiques, qui auront lieu du vendredi 20 novembre (20h30) au dimanche 22 novembre sur le site de l’Université catholique de l’Ouest (UCO) à Angers. Interview de Philippe Quentin, responsable de l’Institut Universitaire Pierre Goursat, qui organise cette rencontre.

> Quelle est le but de ces rencontres ?

Faire se rencontrer des acteurs du monde de l’Université et/ou de la recherche pour prier ensemble et partager leur expérience de présence et de témoignage de chrétiens, dans un milieu où ils se sentent parfois un peu isolés. En outre, même si ce n’est pas la principale finalité, ils discutent d’un thème lié au lieu ou au temps où ces rencontres ont lieu. C’est ainsi que lors de la dernière rencontre, à Waterloo, nous avions choisi de nous intéresser à deux grands intellectuels chrétiens belges (Julien Ries et Albert Chapelle) et nous avions prié pour la paix en Europe. Cette fois-ci, à Angers, nous prendrons appui sur le 140ème anniversaire de l’Université Catholique de l’Ouest pour réfléchir sur le projet et la réalité d’une université catholique.

> Qui seront les principaux intervenants ?

Le Père Pascal Ide, Dominique Vermersch (ancien modérateur de la Communauté) et quelques universitaires ou chercheurs, comme Benjamin Pavageau, qui nous présentera sa thèse sur le rôle du don dans l’engagement des leaders.

> « Enseignement supérieur, recherche et évangélisation” : pourquoi est-ce important de se réunir sur ces questions lorsqu’on travaille dans le monde universitaire ?

Il s’agit de vivre en chrétien dans un milieu de vie particulier. Notre appel spécifique est de contribuer à la mission de l’Eglise d’évangéliser la culture et par la culture, la culture étant entendue ici dans sa dimension universitaire et de recherche. Il s’agit de témoigner en actes, en paroles et par écrit, que non seulement foi et raison ne s’opposent pas mais s’entraident dans la recherche de la vérité.

> En quoi cela peut-il aider la mission première de l’Eglise, et notre propre mission ?

En interne, la mission de l’intellectuel chrétien est de dégager l’identité et la pertinence du message évangélique dans un temps donné et une aire culturelle donnée. C’est une oeuvre à reprendre inlassablement. Elle aide à repérer les signes des temps comme attentes de la Bonne Nouvelle, à dégager les pierres indûment placées sur les chemins de la foi, à donner à contempler le sens de l’aventure humaine. Elle ne remplace pas la spontanéité cordiale de l’acte de foi mais l’accompagne en le fondant.

Articles récents

Passage de relai aux Alagados

Après 6 années en mission auprès de la paroisse des Alagados, le Père Étienne Kern cède sa place au Père ...

Jésus en spectacle vivant !

Jésus, une fresque musicale sur le Christ commence le 17 octobre 2017 en France. C’est le premier spectacle auquel Saje ...

Thérèse, une sainte pour notre temps – n°337 Il est vivant!

Carmélite morte en 1897, devenue patronne des missions, sainte Thérèse de Lisieux n’a rien perdu de sa popularité, comme en ...

Le défi Optimum : optimiser les camps pour rendre les hommes meilleurs

Depuis 2012, Optimum offre aux hommes une expérience fondatrice : (re)découvrir la grandeur et la beauté de leur vocation masculine. La ...

Inconnus l’un à l’autre, mais « Amis dans l’Esprit Saint »

« Amis dans l’Esprit Saint », c’est ainsi que la Communauté de l’Emmanuel et le Studium Notre-Dame de Vie ont décrit la ...

Le Forum des jeunes… au Pérou

A Arequipa, au Pérou, la Communauté de l’Emmanuel locale a organisé le 5e Forum des jeunes le 24 septembre 2017. ...

FAIRE UN DON DONNER