Jump for joy répond à l’appel de la mission

 jump

Depuis plusieurs années Jump for joy participe à des missions d’évangélisation sur le terrain par ses danses. Interview de Mili Hawran.

Depuis quand existe Jump for joy ?

Il y a 9 ans, de jeunes chrétiens, anciens évangéliques, proches de la paroisse Saint Laurent, à Paris ont imaginé évangéliser dans la rue par la danse, de façon à attirer les gens et ont lancé un petit groupe au sein de la Communauté de l’Emmanuel. L’idée était de donner le goût de l’évangélisation aux adolescents et de les responsabiliser dans cette mission. En leur montrant ce dont ils sont capables, Jump les aide à grandir humainement et spirituellement et à prendre leur place dans l’Eglise. Certains ont découvert grâce à Jump un visage de l’Emmanuel qu’ils n’imaginaient pas. Parmi ces jeunes, on trouve des personnes handicapées, comme Chloé, responsable de la route personnes à mobilité réduite de l’Emmanuel aux JMJ de Cracovie (voir son témoignage ci-dessous).

 A quelles missions participez-vous ?

Depuis 2 ans, Jump for joy est régulièrement appelé pour des missions d’évangélisation. En novembre 2014, à la demande du cardinal de Paris, la Communauté de l’Emmanuel s’est occupée de l’animation devant Notre Dame, avec l’aide de Jump for joy, pour le lancement de la mission Avent 2014. En mars 2015, nous étions au Frat à Jambville, et avons dansé pour amener 3000 jeunes à la prière, juste avant la messe diocésaine présidée par leur évêque. Le responsable est venu nous voir, les larmes aux yeux : « je ne sais pas comment vous avez fait, mais vous avez réussi à ce qu’ils soient tous recueillis avant le début de la messe ! ».

En décembre 2015, un peu avant Noël, les séminaristes du diocèse de Paris ont organisé une mission à Notre-Dame à laquelle ils nous ont demandé de participer. Nous avions prévu une animation sur le parvis, mais pour des raisons de sécurité, il a fallu la réaliser à l’intérieur de la cathédrale. Les séminaristes s’occupaient d’accueillir les touristes et de leur annoncer l’Evangile à travers une visite de l’édifice. Un séminariste qui accompagnait un couple s’est entendu dire : « qu’est-ce que l’Eglise est poussiéreuse !« . A ce moment-là, une danse de Jump for joy, a commencé. Le mari a fini par dire : « Et bien ! Finalement l’Eglise est moins poussiéreuse qu’on ne pensait !  » Il est allé prier devant le Saint Sacrement exposé et sa femme est allée se confesser ! Les jeunes de Jump ont proposé aux séminaristes de prier pour eux, et un atelier pour leur apprendre à exercer les charismes*. Les séminaristes ont témoigné ensuite avoir eu véritablement l’impression que ces jeunes s’occupaient d’eux. Ils en étaient très touchés !

Nous avons aussi été invités en juin dernier par le responsable de la pastorale du 93, à l’occasion de leur journée « Festi jeunes ». Cette personne, très touchée par notre pédagogie, nous a demandé de venir témoigner sur la manière de nous servir de nos corps pour servir Dieu à travers la danse. Car servir Dieu, au final, c’est bien notre objectif !

*Les charismes sont des dons gratuits, accordés par Dieu à une personne ou à un groupe en vue du bien de tous. Les charismes sont décrits par Saint Paul dans l’épître aux Corinthiens (1 Co 12, 4-11).

Articles récents

Formation Cap’tain – 4 & 5 novembre 2017

Chers Cap’tains, Un immense MERCI pour cette mission auprès des ados cet été ! Vous avez été plus de 170 à donner de ...

Passage de relai aux Alagados

Après 6 années en mission auprès de la paroisse des Alagados, le Père Étienne Kern cède sa place au Père ...

Jésus en spectacle vivant !

Jésus, une fresque musicale sur le Christ commence le 17 octobre 2017 en France. C’est le premier spectacle auquel Saje ...

Thérèse, une sainte pour notre temps – n°337 Il est vivant!

Carmélite morte en 1897, devenue patronne des missions, sainte Thérèse de Lisieux n’a rien perdu de sa popularité, comme en ...

Le défi Optimum : optimiser les camps pour rendre les hommes meilleurs

Depuis 2012, Optimum offre aux hommes une expérience fondatrice : (re)découvrir la grandeur et la beauté de leur vocation masculine. La ...

Inconnus l’un à l’autre, mais « Amis dans l’Esprit Saint »

« Amis dans l’Esprit Saint », c’est ainsi que la Communauté de l’Emmanuel et le Studium Notre-Dame de Vie ont décrit la ...

FAIRE UN DON DONNER